METROPOLE DU GRAND NANCY CONCERTATION PREALABLE

LA LIGNE 1 DE TRAM EST L'AXE STRUCTURANT DU RESEAU DE TRANSPORTS EN COMMUN DU GRAND NANCY. SON RENOUVELLEMENT A HORIZON 2022 ET SES PROJETS D'EXTENSION SE CONCOIVENT AUJOURD'HUI. DECOUVREZ LE PROJET ET DONNEZ VOTRE AVIS.

 

Mot d'André Rossinot, Président de la Métropole du Grand Nancy :

Avec le lancement de la concertation préalable dédiée au renouvellement et l’extension de la ligne 1 de tram, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour notre Métropole. À l’horizon 2023, nous serons dotés d’un transport moderne, performant et confortable, capable d’accueillir 65 000 voyageurs par jour. L’objectif est de créer une véritable colonne vertébrale, pour les 30 ans à venir, qui irriguera le quartier de Vand’Est-les Nations à Vandoeuvre-lès- Nancy, dans le cadre du nouveau Programme de Renouvellement Urbain, Artem, Nancy Grand Coeur, les Rives de Meurthe, Saint-Max et Essey-lès-Nancy. Le projet desservira également le Technopole Henri Poincaré, le CHRU, les universités et les nombreuses entreprises implantées. Ce grand projet est un porteur d’image positive, en lien avec l’évolution des mobilités dans le bassin de vie.
 
La phase de concertation, qui s’ouvre du 27 novembre au 27 janvier, est de la plus haute importance car elle doit permettre à chacun de s’exprimer. Pour assurer le plus haut niveau de concertation, nous avons fait appel à la Commission nationale du débat public pour nous accompagner dans ce processus. Dans cet esprit, le préfet honoraire Régis Guyot s’assurera que la concertation soit effi cace et touche le plus grand nombre de personnes possible. Sur quoi devrez-vous exprimer ? Sur plusieurs points majeurs du projet, tels que le choix du matériel roulant, les diff érentes possibilités pour desservir le plateau de Brabois, mais aussi les scénarios d’extension du tracé.
 
Parce qu’il n’y a pas de dialogue sans un socle commun d’informations, ce document pédagogique vous permettra de mieux connaître ce projet majeur pour l’avenir de la Métropole, avant de donner votre avis grâce aux nombreux supports et rendez-vous qui vous sont destinés.

 

Mot de Christophe Choserot, Vice-président délégué aux études sur le renouvellement de la ligne 1 :
 

Écouter, échanger, analyser et mieux comprendre les attentes et les besoins de chacun d’entre vous : c’est l’objectif de la concertation préalable qui permettra d’enrichir le projet de renouvellement et d’extension de la ligne 1. Parce que les usagers sont des experts du quotidien, nous avons souhaité une participation la plus large et la plus effi cace possible. Nous avons ainsi demandé à la Commission nationale du débat public de désigner un garant, en la personne de Régis Guyot, qui nous suivra du 27 novembre au 27 janvier.
 
Pour faire vivre cette concertation, des notices de présentation du projet et une exposition sont mises à disposition au siège de la Métropole du Grand Nancy et dans chacune des 20 mairies du territoire. Des réunions publiques, des ateliers participatifs et présentations en plein air, sont proposés dans des sites à proximité du tracé. Vous pourrez donner votre avis sur la plateforme de concertation numérique www.avenirligne1.jenparle.net ou dans les registres disposés dans chacune des 20 mairies, et au siège de la Métropole du Grand Nancy. En attendant, cette publication vous permettra de vous faire une première idée sur ce grand projet, qui nous permet de nous projeter dans l’avenir de notre territoire.

427a7812
Comment le dialogue avec le public sera organisé ?

LA CONCERTATION, UNE ETAPE ESSENTIELLE

 

Temps d’expression des habitants et des usagers du territoire, la concertation préalable vise à informer, échanger, comprendre les attentes et les besoins de chacun, répondre aux questions du public, ceci en vue d’enrichir le projet. Il s’agit d’une étape obligatoire. Les usagers sont certainement les mieux placés pour parler d’un équipement dont ils se servent au quotidien. Les expertises d’usage contribueront ainsi à éclairer le maître d’ouvrage sur les décisions à prendre. Il s’agira d’étudier ensemble tous les paramètres, les contraintes mais aussi les perspectives liées à ce grand projet.

En amont de cette concertation avec le grand public, des temps d’échanges ont d’ores et déjà été organisés avec les conseils municipaux des 20 communes de la Métropole, les services de l’État, de la Région et du Département, l’Université de Lorraine, le CHRU, les associations de commerçants, les zones ATP, les bailleurs sociaux, la CCI métropolitaine, la multipôle Sud Lorraine, le syndicat mixte des transports suburbain, le Conseil de Développement Durable du Grand Nancy ou encore le Conseil de la Vie Étudiante.

Pour s’assurer que le public dispose des informations pertinentes et veiller à ce que la participation du public soit eff ective, la Métropole du Grand Nancy a demandé le 23 juin 2017 à la Commission nationale du débat public de désigner un garant pour l’accompagner dans cette période de concertation préalable.

 

3 QUESTIONS A REGIS GUYOT, GARANT DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC

 

QU’EST-CE QUE LA COMMISSION NATIONALE DU DÉBAT PUBLIC ?
La Commission nationale du débat public (CNDP) est née en 1995 de la loi Barnier. Il était apparu que l’enquête publique en vue d’autoriser les grands projets d’équipement intervenait trop tard pour permettre une concertation susceptible de les faire évoluer ou d’y renoncer. Autorité indépendante depuis 2002, la mission de la CNDP, élargie par ordonnance en 2016, est d’organiser ou superviser des concertations publiques en amont pour permettre au public d’être bien informé, d’exprimer ses opinions et de voir celles-ci prises en considération. La taille du projet du Grand Nancy ne rendait pas juridiquement obligatoire une concertation préalable. L’agglomération a cependant souhaité en organiser une, demander à la CNDP la nomination d’un garant et s’engager à respecter des règles exigeantes pour assurer un haut niveau de participation.
 
QUEL EST VOTRE RÔLE ?
Désigné comme garant par la CNDP, ni agent de l’État ni agent du Grand Nancy, représentant de la CNDP et indépendant, tenu à une stricte neutralité, je suis une sorte de tiers de confi ance. Je n’ai pas compétence sur le fond du projet mais sur la conduite de la concertation, afi n que celle-ci soit complète et s’adresse à tous. J’interviens à plusieurs moments : en amont, je me suis imprégné du dossier, j’ai formulé des suggestions sur l’organisation de la concertation et veillé à ce que le dossier de la concertation, qui sera à la disposition du public en mairies et sur internet, soit complet, loyal et clair. J’ai tenu à m’assurer que la localisation des réunions, leurs thèmes, la variété des modes d’expression, permettent à tous et toutes de s’informer et de s’exprimer, que toute question posée par écrit, pendant une réunion ou par internet, reçoive une réponse de la part du maître d’ouvrage. Enfi n, dans les 30 jours suivant la clôture de la concertation, je produirai un bilan de celle-ci qui sera rendu public et versé au dossier de l’enquête publique.
 
QUELS SONT LES OBJECTIFS DE LA CONCERTATION PRÉALABLE ?
Après les études préalables, le maître d’ouvrage présente au public un programme. Il recueille les questions, suggestions, oppositions des citoyens et les analyse. Elles lui permettent de bonifi er celui-ci avant de s’engager dans une définition plus détaillée. À ce stade, toutes les options sont encore ouvertes.

 

POUR VOUS INFORMER ET DONNER VOTRE AVIS, VOUS POUVEZ :

 

  • Vous informer en consultant la notice de présentation du projet mise à disposition au siège de la métropole du Grand Nancy, dans chacune des 20 mairies du territoire, sur le site internet du Grand Nancy : grandnancy.eu ainsi que dans la rubrique "Bibliothèque" de ce site.
     
  • Donner votre avis dans la rubrique "Exprimez-vous" de ce site, dans les registres disposés dans chacune des 20 mairie et,  au siège de la Métropole du Grand Nancy ou en écrivant à : Métropole du Grand Nancy - Avenir Ligne 1 22-24 Viaduc Kennedy - 54035 Nancy Cedex.
     
  • Participer aux réunions et ateliers publics ainsi qu'aux rencontres sur l'espace public "conversations mobiles" (toutes les dates dans la rubrique "Calendrier des rencontres" de ce site).

Pour toute observation concernant le déroulement de la concertation, l’accès à l’information et la possibilité de s’exprimer, vous pouvez directement vous adresser au garant à l’adresse suivante : regis.guyot@garant-cndp.fr


D’AUTRES ÉTAPES SONT A VENIR :
 
La phase de dialogue et les échanges ne s’arrêteront pas avec la fin de la période de concertation préalable (qui s’achèvera le 27 janvier prochain).

  • L’enquête publique permettra de connaître plus précisément le projet avec la présentation dans le détail des plans et des impacts locaux ;
  • des réunions de proximité auront lieu avant et pendant le chantier ;
  • des consultations complémentaires seront menées pour le choix du design des véhicules, l’emplacement des stations ou les options d’insertion urbaine…